Construction de seuils d'épandage pdf

Une solution ingénieuse pour les paysans

Information

← Revenir aux informations
Pas de localisation connue, merci d'en ajouter une si vous connaissez l'emplacement de ce projet
Site internet Inconnue
Maturité

Concept

A propos du projet Éditer

Au Sahel où la pluviométrie est insuffisante l’eau est une denrée à la fois rare et précieuse. Ces dernières années la situation environnementale s’est dégradée en raison de l’insuffisance d’eau. Cette dégradation se manifeste par la diminution du rendement agricole, la diminution des surfaces cultivables, l’augmentation des surfaces sur des terres non appropriées à la pratique agricole. Face à cette situation de nombreux efforts sont déployés aussi bien par les populations locales que par les états sahéliens appuyés par les partenaires techniques et financiers. La construction de seuils d’épandage s’inscrit parfaitement dans cette optique. Les seuils d’épandage sont des ouvrages simples qui permettent la réhabilitation de bas fonds dégradés. Ils constituent un moyen efficace de lutte contre l’érosion et en outre, ils permettent d’optimiser la gestion et la maîtrise des ressources en eau et des sols et, d’accroître durablement la production agricole. Cette technique a été mise au point par L’ingénieur suisse HEINZ BENDER après plusieurs observations dans les pays sahéliens tels que le Burkina Faso, le Niger et le Tchad.

En quoi ce projet est-il singulier et créatif ? Éditer

De nos jours la dégradation et l’érosion se font à une vitesse très inquiétante. Les sols sont souvent en grande partie déjà dégradés et souffrent cruellement de manques de matières organiques. La matière organique disponible ne suffit que pour la régénération d’une petite partie des terres. La conséquence de la dégradation continue est l’apparition d’un nouveau phénomène : le sable érodé dans les bassins versants risque à terme de submerger et sédimenter les bas fonds déjà stabilisés et aménagés. Les seuils d’épandage permettent le débordement des petites et moyennes crues et de ce fait la submersion des bas fonds. L’eau coule d’abord sur les ailes basses de l’ouvrage, aux limites extérieures du bas fonds. Ainsi la zone de submersion et d’infiltration devient plus importante en aval du seuil qu’en amont.

Quelle est la plus-value sociale du projet ? Éditer

Le fait que le projet ait recours à des GIE pour la réalisation des seuils d’épandage fournit du travail aux populations locales constituées en GIE et cela permet ensuite un entretien facile de l’ouvrage. Pendant la construction du seuil la main d’œuvre locale est fortement sollicitée à travers la collecte des pierres, la fouille et l’aide aux maçons.

Quel est le potentiel de déploiement de cette initiative ? Éditer

La reproductibilité de l’approche est certaine en zone sahélienne, la preuve c’est qu’elle couvre actuellement au moins 3 pays sahéliens à savoir, le Tchad, le Niger et le Burkina Faso. La technique peut être facilement transmise après un certain temps de formation pratique.

Quel a été le facteur déclenchant de ce projet ? Éditer

L’équipe du programme de développement Rural décentralisé d’Assoungha, Ouaddai-Biltine et Djourf Al Hamar s’est aperçu que la réalisation de micro-barrages et de digues filtrantes s’avérait coûteuse de même que leur construction et leur entretien se révélaient plus compliqués. Face à cette situation l’idée de construire des ouvrages simples, faciles à entretenir s’est imposée, d’où la construction de seuils.

Quel est le modèle économique de ce projet ? Éditer

Les coûts de réhabilitation oscillent entre 250 000 FCFA et 1,5 million de FCFA par HA, selon le stade de dégradation, le type de bas fond et la région. L’amortissement des investissements est donc possible sur quelques années.
Avec la construction des seuils le rendement en ce qui concerne le mil (principale culture de subsistance des sahéliens) par exemple s’est considérablement amélioré ; il est passé de 466kg/ha en moyenne hors seuil à 692kg en moyenne avec la construction se seuil.

Ce projet met-il en œuvre une forme d'intelligence collective et si oui, en quoi ? Éditer

Ce projet participe-t-il de la protection de l’environnement, et plus généralement, de la transition écologique ? Si oui, en quoi ? Éditer


Références

Communauté du projet

0 fans and 0 members

Joindre l'équipe

Vous trouvez ce projet inspirant ?

 Discuss

Partenaires

Ce projet n'a pas de partenaires connus pour le moment.