Elevage de rongeurs

Une alternative pour lutter contre le braconnage et la pauvretè

Information

← Revenir aux informations
CI Côte D'ivoire
Site internet Inconnue
Maturité

En développement

A propos du projet Éditer

De son nom scientifique "Aulacode ", improprement appelé " agouti" en Côte d’Ivoire, est un gibier rongeur très prisé par bon nombre d’Ivoiriens qui viens d’être sortie de son environnement sauvage, déplacé dans un habitat domestique pour être élevé par des techniques scientifiques modernes ; et ce type d' élevage est appeler "l’Aulacodiculture" dont les acteurs sont les "aulacodiculteurs".L’espèce est dangereusement menacée de disparition, d'où l’idée de son élevage en vue de sa conservation. Son élevage est possible au niveau des populations possédant que des lopins de terre par exemple les exploitations agricoles de moins d’un demi hectare . L'élevage de l'agouti peut se faire de deux façon : Une traditionnelle, réalisée sur des parcelles en plein air, et une autre dite moderne, fait à l'intérieur d'enclos ou de cages .
L'aulacodiculture se présente comme une activité pleine d'espoir de rentabilité . Vu la fécondité régulière de l'agouti et la simplicité de son alimentation. En effet, on compte chez l'agouti deux mises bas par an et une femelle peu donner naissance à 4 petits au moins. Il se nourrit d'herbes, de tubercules et de racines. Une alimentation naturelle qui ne demande pas assez de moyens. A partir du huitième mois, il peut être vendu entre 1500 et 2000 F le kg. D'où l'engouement des jeunes fermiers pour l'élevage de ce rongeur. L' "aulacodiculture" constitue un acquis important en matière d'élevage d'espèces animales non conventionnelles .
Il est en phase de pré- vulgarisation en milieux rural,péri-urbain et urbain en cote d'ivoire et dans divers pays ouest africains et dans une phase intensive au Bénin . Cet élevage s'inscrit parfaitement dans le cadre des politique de développement des productions agricoles , animales et halieutiques et de là, dans la gestion durable des ressources naturelles .

En quoi ce projet est-il singulier et créatif ? Éditer

- Ce projet est singulier dans le fait qu'il s'inscrive dans un contexte qui réadapte les méthodes et techniques d’élevage traditionnelles , qui réponde a une demande spécifique locale .
- Il est créatif dans fait d'allier besoin du marché locale, politique de développement des production agricoles , animales ,gestion durable des ressources naturelles .

Quelle est la plus-value sociale du projet ? Éditer

- Permet de conserver les habitus culinaire des sociétés dans lesquelles ce type d’élevage est mise en place .
- Améliorer les revenus de l'agro-éleveur .
- Créer des emplois .
- Contribue à réduire les feu de brousse , le braconnage, et ainsi à la protection de l’environnement.
- Contribue à la préservation d'un environnement conviviale.

Quel est le potentiel de déploiement de cette initiative ? Éditer

- Un potentiel lier au comportement culinaire .
- Est applicable partout ou la question de la nécessité de la préservation d’espèces animal de se type s'impose .

Quel a été le facteur déclenchant de ce projet ? Éditer

- Coup élever de viande d'exportation .
- Demande croissante de la viande locale de brousse .
- Espèce en danger indistinction .
- Le braconnage excessif .
- Enjeux alimentaire .

Quel est le modèle économique de ce projet ? Éditer

-Model libéral de développement durable .

Ce projet met-il en œuvre une forme d'intelligence collective et si oui, en quoi ? Éditer

Ce projet participe-t-il de la protection de l’environnement, et plus généralement, de la transition écologique ? Si oui, en quoi ? Éditer


Communauté du projet

3 fans and 0 members

Joindre l'équipe

Vous trouvez ce projet inspirant ?

 Discuss

Partenaires

Ce projet n'a pas de partenaires connus pour le moment.