Handibot

Handibot met donc l’innovation robotique au service du handicap.

Information

← Revenir aux informations
Pas de localisation connue, merci d'en ajouter une si vous connaissez l'emplacement de ce projet
Site internet http://www.handibot.fr/
Maturité

En développement

A propos du projet Éditer

Handibot est une entreprise en cours de création, société SAS avec agrément solidaire. Handibot est né de la rencontre de Vincent Thiberville avec Francis Simon, peintre atteint de polyarthrite. Vincent une l’idée de concevoir des robots qui pourraient aider l’artiste à reprendre son activité. Handibot met donc l’innovation robotique au service du handicap.

Nature du besoin et enjeux associés ? Éditer

• Les personnes âgées et les personnes handicapées, sont souvent victimes d’exclusion et n’ont pas accès aux mêmes activités (sportives et artistiques) que le reste de la population. La création artistique possède des bienfaits physiques, sociaux et psychologiques, et toute personne devrait y avoir accès. Handibot

Bénéficiaires (Nombre, Localisation Géographique, Condition de mobilisation) Éditer

Nos cibles finales sont les personnes handicapées adultes ou enfants, dont l’handicap est physique (léger ou grave) ou bien mental (léger), les personnes âgées, les artistes ayant du stopper leur activité suite à des douleurs. Nos estimations sont issues d’analyses bottom up et top down.
Les Amateurs particuliers (BtoC) que nous adresserons dès la troisième années sont au nombre de 65 000 personnes.
Les artistes professionnels ayant du arrêter leur activité sont estimés à 350 personnes
Le marché du B2B que nous adresserons les deux premières années est constituée des maisons de retraite, des institutions spécialisées, des centres d’art thérapie, des écoles, des musées. Ci dessous la taille du marché adressable ainsi que notre taux de pénétration :
Institutions spécialisées (120 000 p) = 750 x 30% = 250
Maisons de retraite (600 000p)= 9000 x 10% = 900
Art workshops/ therapists/ schools = 1000

Nous commencerons notre démarche commerciale par l’organisation d’évènements, la rencontre et les visites d’établissements essentiellement en région parisienne afin de limiter les déplacements onéreux.
Notre réseau nous permets de contacter des grands centres potentiellement intéressés et d’avoir des relais afin de présenter le produit.

Objectifs visés ( Sociaux et ou environnementaux / Economiques / Production de biens communs / Bénéfices pour les porteurs de projet) Éditer

o Sociaux et ou environnementaux
Handibot développe un robot permettant de rendre le sourire aux personnes handicapées exclus de toute activité artistique. Il met la recherche et le développement d’innovations robotiques au service du handicap.

o Economiques
Nous souhaitons avoir créer plus de 10 emplois des la troisième année. Nous souhaitons atteindre plus de 3000 robots vendus.

o Production de biens communs
A renseigner

o Bénéfices attendus pour le porteur de projet (s’il n’est pas le bénéficiaire direct)
Nous espérons voir le bien être des gens augmenter rapidement, meme si difficilement mesurable, à termes de quelques mois nous devrions pouvoir en observer les conséquences.

Principales étapes Éditer

- créer la société,
- trouver des investissements
- déposer un brevet
- homologuer le produit pour enfant
- lancer design produit pour amélioration esthétique
- lancement marketing

Evaluation des impacts et de diffusion des résultats (Qui ? Comment ?) Éditer

Nous distribuerons questionnaires afin d’avoir un retour des bénéficiaires et des institutions. La collecte de données nous permettra d’évaluer les impacts de nos actions après les 6 premiers mois, que nous pourrons diffuser. Nos indicateurs quantifiables sont simples tels que : le nombre de robots distribués, le nombre d’atelier organisés par l’association Les Handi’Peintres, une meilleure autonomie dans l’activité de peinture et le nombre d’œuvres réalisées. Le bien être sera mesuré par des indicateurs quantitatifs et qualitatifs, présent dans l’évaluation de l’impact par le SROI qu’ Handibot a réalisé dans le cadre d’un concours avec Antropia.

Comment cette solution a-t-elle été choisie (Etudes, Inspiration, Comparaison, Co-construction avec les futurs bénéficiaires/clients) Éditer

En 2007, Vincent Thiberville rencontrait un artiste peintre, Francis Simon, atteint de polyarthrite. Il eut l’idée de concevoir des robots peintres pour aider l’artiste dans son travail et lui permettre de reprendre son activité de peinture. C’est ainsi que le premier prototype Handibot fut développé. Par la suite, en un an, Vincent réalisa plus de 5 prototypes pour l’artiste en prenant à chaque fois en compte les remarques du peintre handicapé. Cette démarche a permis de rendre l’utilisation de son invention plus simple et confortable mais aussi fortement adaptée aux techniques de la peinture. Francis a ainsi été capable de peindre plus d’une centaine d’œuvres à l’aide des robots. Francis a même mis en vente ses œuvres qui sont estimées pour certaines jusqu’à 3000 euros.
• Les robots ont permis à Francis de reprendre son activité mais l’ont aussi fortement inspiré :« Pour moi, l'aide des robots me permet de combiner mon art et la technologie dans sa totalité. »
• Francis contrôle les robots à l’aide d’une télécommande à inclinaison attachée à sa main. Il fait avancer le robot en inclinant sa main dans le sens où doit aller le robot.
• Cette expérimentation a servi 2 ambitions principales :
finaliser les robots utilisables avant généralisation du projet mise au point de services accessibles à tous.

Existe-t-il des difficultés liées à la mise en oeuvre de cette solution (Technique, Juridique, humaines) ? Éditer

La recherche et le développement du produit ont déjà été réalisés et le prototype actuel est fonctionnel. La difficulté consiste à déposer un brevet et à trouver des investissements suffisants qui nous permettront de développer rapidement la société (scale up) en embauchant des commerciaux, en développant la recherche et en exportant à l’international.

Sous quelles conditions ce projet peut-il être reproduit (Adaptation locales, droit propriétés intellectuelle, données ouvertes) ? Éditer

Le projet est reproductible sous obtention des droits d’exploitation du brevet déposé, ainsi que d’investissements suffisants pour investir dans la production et l’expertise

Compétences mobilisées pour mener le projet / Décrire l'équipe projet : Éditer

Vincent Thiberville fondateur du projet est issu d’une Ecole d’Ingénieurs en électronique et informatique (ESIEE) qui lui confère de solides connaissances techniques, il est accompagné dans le processus de création par l’Incubateur Antropia et étudie actullement en Mastère Centrale / ESSEC Entrepreneur. Il dipose d’une expérience dans le lancement de produits innovants au sein de start up pour lesquels il a travaillé : Withings et Butterfleye.
Caroline Matte est diplomée d’une école de commerce BBA ESSEC- EPSCI et à travaillé pour Lagardère et UBIFRANCE ce qui lui permet d’apporter un soutien en gestion de projet, marketing et commercial. Sa pratique artistique régulière aux Ateliers Beaux Arts de Paris permet un contact privilégié avec le monde artistique.

Partenariats (Organisations contribuant activement au développement du projet) Éditer

L’incubateur d’entrepreneuriat social de l’ESSEC, Antropia incube le projet depuis 1 an et demi. La fondation Ernst & Young est un partenaire en conseil juridique et stratégique important.

Gouvernance (Qui pilote le projet ? Quels acteurs sont associés ? Comment ?) Éditer

Aujourd’hui Vincent Thiberville est directeur d’Handibot.
Handibot est une entreprise SAS avec agrément solidaire détenu majoritairement par l’association les Handi’Peintres.


Références

Communauté du projet

0 fans and 0 members

Joindre l'équipe

Vous trouvez ce projet inspirant ?

 Discuss

Partenaires

Ce projet n'a pas de partenaires connus pour le moment.