La Plate Forme Multifonctionnelle (PTFM)

La Plate Forme Multifonctionnelle est un outil de service énergétique abordable et fiable et gérée par des communautés villageoises directement.

Information

← Revenir aux informations
hbonkoungou@hotmail.com
BF Burkina Faso
Site internet Inconnue
Maturité

Concept

A propos du projet Éditer

En Afrique de façon générale, le déficit énergétique par manque ou insuffisance de sources modernes d’énergie montre que la plupart des activités (transformation des céréales, recherche d’eau et bois,….) est supportée par la force humaine des populations rurales surtout féminines. Or les apports d’énergie sont indispensables à la survie, au développement humain et ont un rôle critique dans l’ensemble des activités de développement. C’est en cela que la Plate Forme Multifonctionnelle peut contribué au bien être des populations et à la réduction de la pauvreté par la promotion plus accrue de l’accès aux services énergétiques de base des zones rurales. Il s’inscrit harmonieusement dans les documents stratégiques au niveau national, régional et intègre une logique du faire faire.
La plate forme multifonctionnelle utilise un moteur diesel de type lister qui peut faire fonctionner différents outils permettant de fournir des services énergétiques tels que la mouture de céréales, le broyage de karité, le décorticage de riz ou du maïs, la charge de batteries, la soudure, etc. Elle peut également fournir l’électricité nécessaire au fonctionnement d’un réseau d’eau ou d’éclairage. La PTFM contribue non seulement à l’allègement des travaux des femmes et des hommes mais aussi à l’émergence d’activités de création de richesses et à l’amélioration de l’accès aux services sociaux de base.

En quoi ce projet est-il singulier et créatif ? Éditer

L’accès aux services énergétiques dans les régions rurales des PVD et prend corps à partir de l’observation d’une réalité difficile, rude, et parfois cruelle, en termes d’accès à ce type de services dans les régions rurales de ces pays. En effet, la politique d’extension des réseaux électriques dans le monde rural, basée sur une extension de l’offre, telle qu’elle est développée depuis 40 ans, ne fonctionne pas correctement alors qu’il y a des alternatives viables économiquement pour permettre un accès rapide à des services énergétiques pour les populations rurales.
Ce projet est singulier et créatif parce qu’il contribue à repenser l’accès à l’énergie dans le monde et dans les pays en développement en particulier. Pendant longtemps, on a cru que les services énergétiques ne devaient être installés que dans les zones les plus économiquement rentables et au service de ceux qui ont les moyens financiers de payement. Mais tout récemment les mentalités ont évolué et on a compris qu’il y avait un lien étroit entre la pauvreté et l’accès à l’énergie. Et le fait de ne pas avoir accès à l’énergie appauvrit une communauté rurale ou un individu et participe à la dégradation du système économique auquel il appartient. Donc la pauvreté énergétique est donc une forme et une conséquence de la pauvreté monétaire.
De plus, il est clairement apparu au Sommet Mondial du Développement Durable (SMDD) qu’il ne peut y avoir de développement économique et social des PVD, notamment des régions rurales, sans la fourniture appropriées de services énergétiques. En outre, il est à présent clairement démontré que, sans accès à des services énergétiques fiables et abordables, les pays d’Afrique subsaharienne ne pourront pas atteindre les Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) d’ici à 2015.
Comment donc, répondre, au mieux et au plus vite, aux besoins multiples des populations rurales alors que les moyens dont disposent les pays d’Afrique Subsaharienne sont rares ? C’est en cela que la plate forme multifonctionnelle veut contribuer en apportant des solutions.

Quelle est la plus-value sociale du projet ? Éditer

Une offre décentralisée de services énergétiques est une offre qui répond aux besoins de bien–être des populations, c’est-à-dire à la demande en services énergétiques de groupes humains. Cette offre est décentralisée parce qu’elle émane d’une autorité ou d’un groupe local qui, dans le cadre d’une planification décentralisé et partant des besoins des populations locale, met en place les conditions nécessaires à l’opérationnalisation de cette offre.

Quel est le potentiel de déploiement de cette initiative ? Éditer

Une offre décentralisée de services énergétiques pour fonctionner correctement ne requiert pas une connexion préalable à un réseau centralisé et peut de ce fait fonctionner en toute autonomie. L’offre décentralisée de services énergétiques est autonome tant du point de vue de la planification que du point de la production. En effet, la PTFM est conçue pour être gérée localement par les communautés villageoises et en priorité par les groupements de femmes. Ces derniers mettent en place un Comité Féminin de Gestion (CFG) dont les membres sont alphabétisés pour une meilleure gestion technique et opérationnelle de la PTFM. Un dispositif d’appui conseil existe pour accompagner ces derniers à l’atteinte de l’autonomie au bout de 02 années de fonctionnement.

Quel a été le facteur déclenchant de ce projet ? Éditer

Malgré des réserves considérables d’hydrocarbures et d’autres formes modernes d’énergie, l’Afrique est confrontée à trois types de déséquilibres qui l’empêchent de se développer pour répondre efficacement aux besoins de sa population. Ce sont donc ces déséquilibres qui sont les principaux déclencheurs de cette initiative :
- Le 1er déséquilibre : C’est celui du grand écart de consommation énergétique entre le continent africain et le reste du monde.
- Le 2ème déséquilibre est intra-africain car seulement 03 pays (l’Algérie, l’Egypte et l’Afrique du Sud) consomment ensemble un peu plus des deux tiers de la consommation énergétique de l’Afrique, i.e. 50,5 % du pétrole, 69,7 % du gaz, 93 % du charbon et 100 % de l’énergie nucléaire.
- Le 3ème déséquilibre fragilise encore davantage la situation économique, sociale, politique démographique et environnementale de l’Afrique. Il s’agit du déséquilibre entre les zones urbaines et les zones rurales en termes d’accès à des formes modernes d’énergie et en particulier aux services d’électricité. En effet, avec à peine 35,5 % de la population africaine reliée à l’électricité et seulement 8,4 % de la population rurale de l’Afrique sub-saharienne, ce continent présente le taux d’électrification le plus faible au monde. Dans les pays de la CEDEAO, seulement un cinquième de la population est connectée au réseau électrique, l’Afrique ne génère que 0,9 % de l’électricité mondiale, un chiffre qui n’a presque pas évolué depuis 10 ans
En plus de ces déséquilibres, il faut ajouter la conclusion commune des dix groupes de travail du Projet Objectifs du Millénaire des Nations Unies « il est urgent d’améliorer l’accès aux services énergétiques, facteur essentiel de réalisation de chacun des OMD. En l’absence d’investissements accrus dans le secteur de l’énergie, les OMD ne seront pas atteints dans les pays les plus pauvres ».
Au vu de ce qui précède, la communauté internationale a choisi de s’investir dans plusieurs options dans l’optique d’opérationnaliser sa vision sur l’accès aux services énergétiques des populations. La plate-forme multifonctionnelle en est une.

Quel est le modèle économique de ce projet ? Éditer

Le financement des équipements de la PTFM et des études de faisabilité préalable à l’installation sont du ressort du programme des Plates Formes Multifonctionnelles. La construction de la maisonnette de la PTFM est entièrement à la charge de la communauté villageoise bénéficiaire. En plus de cet apport, la communauté villageoise doit apporter 10% du coût des équipements pour les PTFM sans réseaux. Pour les PTFM avec réseaux d’eau ou d’électricité la contribution est de 1 500 000 FCFA.
Une fois la PTFM installée, les charges d’exploitation sont au compte des bénéficiaires ainsi que le renouvellement des pièces et des modules. Un appui conseil conséquent est apporté à ces derniers par le programme afin de permettre aux bénéficiaires d’assumer leur partition.
La configuration de la PTFM est donc fonction des besoins en services énergétiques du moment de la localité, des capacités des payements et peut évoluer avec le temps en intégrant de nouveaux besoins.

Ce projet met-il en œuvre une forme d'intelligence collective et si oui, en quoi ? Éditer

oui

Ce projet participe-t-il de la protection de l’environnement, et plus généralement, de la transition écologique ? Si oui, en quoi ? Éditer

Ce projet permet de réduire la consommation du bois, et la déforestation qui est la principale source d'énergie en zone rurale. Ce qui réduit la dégradation de l’écosystème,


Communauté du projet

1 fan and 0 members

Joindre l'équipe

Vous trouvez ce projet inspirant ?

 Discuss

Partenaires

Ce projet n'a pas de partenaires connus pour le moment.