Les amandes de karité comme combustible

Produire le beurre de karité à partir des amendes de karité

Information

← Revenir aux informations
provinces du Ziro, du Poni et du Houet
BF Burkina Faso
Site internet Inconnue
Maturité

Concept

A propos du projet Éditer

La production du beurre de karité est une activité qui connait une ampleur nouvelle au Burkina Faso notamment dans les provinces du Ziro, du Poni et du Houet. Le processus de transformation des noix de karité en beurre de karité est un processus qui utilise beaucoup le bois comme combustible. La production du beurre de karité étant très développée à Bama, Koundougou et du fait que les productrices (plus de 3000 femmes) sont organisées en association dénommée Union Générale des Productrices des Produits Karité du Houet (UGPPK/H), ce projet aura pour zone de localisation la province du Houet.

En quoi ce projet est-il singulier et créatif ? Éditer

: Le Burkina Faso est un pays qui à l’instar des autres pays est marqué par le phénomène de la désertification. Le bois de chauffe reste le combustible le plus utilisé par la population. Pour la production du beurre de karité, l’énergie demandée dans le processus est tellement importante que ça demande beaucoup de bois. La production du beurre produit des résidus appelés amende de karité. Ces amendes, bien traitées peuvent servir de combustible dans les centres de production du beurre, évitant du même coup la coupe du bois et freinant de ce fait la désertification.

Quelle est la plus-value sociale du projet ? Éditer

Ce projet contribue à la lutte contre la désertification et entre dans ce sens dans la protection de l’environnement. Aussi, il est une activité génératrice de revenue au profit des femmes productrices de beurre de karité de l’UGPPK/H.

Quel est le potentiel de déploiement de cette initiative ? Éditer

La production du beurre de karité au Burkina est une activité développée par les femmes sur toute l’étendue du territoire du fait de la prépondérance de l’espèce karité au Burkina. Les femmes sont organisées en associations dans plusieurs provinces en unions telles l’UGPPK/H, l’UGPPK/Ziro etc. La vulgarisation de la technologie dans les différentes unités de production devient de ce fait possible de par leur organisation.

Quel a été le facteur déclenchant de ce projet ? Éditer

La désertification au Burkina est un phénomène qui connait une ampleur cruciale. Face à la situation, le gouvernement initie des activités pour freiner la coupe du bois de chauffe qui est le combustible de plus de 80% de la population. Aussi, d’autres organismes et PTF travaillent à soutenir l’Etat avec la vulgarisation des foyers améliorés.
L’utilisation des amendes comme combustible dans le processus de production de beurre de karité dans les unités de production du beurre sans couper le bois contribue à la sauvegarde de l’environnement et est un plus dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Quel est le modèle économique de ce projet ? Éditer

Les femmes produisent et vendent le beurre de karité et elles augmentent de ce fait leur revenue ;
L’argent affecté au bois précédemment est économisé
L’Union gère l’’économie et rend compte.
L’environnement est préservé.

Ce projet met-il en œuvre une forme d'intelligence collective et si oui, en quoi ? Éditer

Ce projet participe-t-il de la protection de l’environnement, et plus généralement, de la transition écologique ? Si oui, en quoi ? Éditer


Références

Communauté du projet

3 fans and 1 member

Joindre l'équipe

Vous trouvez ce projet inspirant ?

 Discuss

Partenaires

Ce projet n'a pas de partenaires connus pour le moment.