SIVEA

Système d’Information Géographique de Veille Epidémiologique Pour les Pays Africains

Information

← Revenir aux informations
Extreme Nord, Maroua
CM Cameroun
Site internet http://innovafrica.org/fr/project/sivea/
Maturité

Concept

A propos du projet Éditer

Système automatique de veille épidémiologique à base des TIC au Cameroun: application aux maladies bactériennes (Choléra, shigellose,….)

En quoi ce projet est-il singulier et créatif ? Éditer

SIVEA se veut un réel outil de veille, d’aide à la décision de façon proactive et d’accompagnement des mesures de prévention actuelles. Il va de la collecte des informations à l’aide du kit I-Sol jusqu’à l’interprétation automatique à l’aide d’une plateforme informatique d’aide à la décision. Dans ce projet, nous proposons l’utilisation des capteurs et des petits panneaux solaires pour anticiper ces épidémies. Les réseaux de capteurs sans fil offrent des moyens nouveaux pour déployer et gérer dynamiquement des communications permettant de recueillir, d’agréger et de disséminer des mesures en temps réel. En plus les panneaux solaires dans une zone du nord Cameroun ou le soleil abonde permettra une alimentation autonome du KIT I-SOL. Nous nous proposons également d'utiliser des antennes Wifi Longue distance a base de boites de conserve recyclées.

Quelle est la plus-value sociale du projet ? Éditer

SIVEA permettra :
De lutter de façon efficace et proactive contre les maladies bactériennes à travers des données en temps réelles, évolutives et précises sur les états des fonds.
D’avoir des états cartographiques sur les paramètres physiologiques de nos rivières et point d'eau
De mesurer de façon concrète l’évolution exacte des mesures de désinfections prises pour limiter une contamination future prévisible selon les estimations de SIVEA
De doter les comités de veille locale (Délégation régionale Ministère de la santé, hôpitaux de district, chef de cantons …) d’un système très rapide et précis.
Une utilisation en grande partie des systèmes de télécommunications déjà en place (radiocommunications 2G/3G, Fibre Optique en déploiement par le Gouvernement Camerounais) et des approches logiciels Libres et Linux pour les systèmes d’exploitation.
Un accroissement du taux de pénétration des TICs dans les zones reculées et cela pour une cause majoritairement sanitaire.
De façon générale par l'anticipation on limitera les décès et surtout les dépenses énormes pour des luttes curatives actuellement observées.

Quel est le potentiel de déploiement de cette initiative ? Éditer

Le potentiel de déploiement est très prometteur. En effet l'utilisation des systèmes de communications sans fil déjà présent seront d'une grande priorité.

Quel a été le facteur déclenchant de ce projet ? Éditer

Les maladies bactériennes comme le cholera sévissent encore profondément dans les pays en voie de développement comme le Cameroun (déjà près de 1.500 Camerounais tués en 2 ans selon le Messager) et plus précisément dans des zones désenclavées [l’Extrême-Nord enregistrait à elle seule 87,6% des cas de choléra, en 2011, 92% de cas notifiés sur l’ensemble du territoire national résidaient dans 5 régions : le Littoral (5.463), le Nord (4.752), l’Extrême-nord (4.454), le Centre (3.565) et le Sud-ouest (3.111), révèle le secrétaire d’Etat à la Santé publique chargé de la lutte contre les épidémies et les pandémies]. La population se contamine généralement en consommant des aliments en contact avec des eaux souillées. Les fleuves, mares temporaires ou permanentes et rivières sont les principales points de contamination, car elles concentrent la majorité des activités des villageois : baignade, lessive, point de rencontre des villageois, besoin alimentaire, évacuation de matières fécales.
Actuellement, la lutte contre le Choléra consiste en les campagnes de sensibilisation et l’élimination des foyers de microbes avérés par des produits désinfectants. Toutefois, nous remarquons que ces méthodes sont pour la majorité didactique et curative. C’est généralement après des épidémies qui auront sévèrement frappé ces populations que des actions sont effectuées.

Quel est le modèle économique de ce projet ? Éditer

Ce projet s’appui sur un modèle économique simple orienté sur le partenariat public-privé. Le projet sera essentiellement a but d'offrir aux autorités des moyens techniques efficaces et à bas coût pour prévenir et/ou lutter contre ces épidémies.
De ce fait, son modèle économique est essentiellement social / Humanitaire.

Ce projet met-il en œuvre une forme d'intelligence collective et si oui, en quoi ? Éditer

Ce projet participe-t-il de la protection de l’environnement, et plus généralement, de la transition écologique ? Si oui, en quoi ? Éditer


Références

Communauté du projet

5 fans and 3 members

Joindre l'équipe

Vous trouvez ce projet inspirant ?

 Discuss

Partenaires

Ce projet n'a pas de partenaires connus pour le moment.